Abécédaire

Abécédaire
Bagasses

Fibre résultant du broyage de la canne à sucre. Généralement, elle est ensuite recyclée comme combustible pour alimenter la chaudière et ainsi produire la vapeur nécessaire au fonctionnement de la distillerie. 

Balsamique

Des odeurs comme la résine, encens...

Batch

Terme anglais qui signifie lot. Small batch indique donc une petite production et une quantité ultra limitée. 

Blanc (rhum)

Le rhum blanc en sortie de colonne est au environ 70°, puis mis au repos. Il est régulièrement brassé et aéré, pendant un minimum de 3 mois. Avant embouteillage, le rhum blanc est réduit à son degré de commercialisation : 50, 55 ou 62° par adjonction d’eau de source. 

Blend

Terme anglais pour désigner un assemblage de rhums. Cela peut être un mélange de plusieurs fûts, ou de plusieurs distilleries, plusieurs types de rhums, plusieurs années, etc. 

Boisé

Le séjour du rhum dans un fût ou foudre en bois lui transmet des arômes typiques de vanille, de caramel ou de brûlé selon la chauffe du bois.
 

Bouquet

Notes olfactives du rhum perçues par le nez ainsi qu'en rétro-olfaction.
 

Brix

Concentration en sucre dans une solution. Une solution de 25°Bx (brix) contient 25g de sucre pour 75 g d’eau soit 25g de sucre pour 100 g de « jus ». 

Broyage

Passages successifs de la canne dans les moulins (3 à 4) qui assurent un broyage de plus en plus fin. Pour cette phase, la canne est préalablement débitée en morceaux de un mètre maximum. Le sucre est ainsi extrait de la canne et la fibre s’appauvrit jusqu’à épuisement à la sortie du dernier moulin. 

Brûlage

Flambage de l’intérieur des fûts pour carboniser le bois. Ceci favorise la coloration du rhum. 

Brut de fût

Un rhum brut de fût est un rhum embouteillé à son degré naturel autrement dit au taux d’alcool auquel il est extrait de son fût de vieillissement ou de stockage. On trouve également le terme « cask strength » ou « Full proof » qui est l’équivalent dans les pays anglo-saxons. 

Cachaça

Cousine proche du rhum agricole et spécialité du Brésil. Le process de fabrication est presque pareil que pour le rhum agricole. Les différences majeures entre le rhum et la cachaça sont au niveau de la fermentation. Les durées ne sont pas les mêmes, et dans la cachaça, il est courant que des céréales (blé ou riz) grillées soit ajoutées au vesou pour obtenir le mout (ce procédé est cependant interdit depuis 2003 normalement, mais les contrôles sont aléatoires et pas vraiment toujours sérieux). La distillation est également différente puisque quand un rhum agricole sort en moyenne à 70 %vol de la colonne, la cachaça elle, ne dépasse que très rarement les 45 %vol. Il n'y a donc pas de réduction et le distillat peut donc être mis en bouteille directement sans passer par une étape de brassage ou d'aération comme c'est le cas pour les rhums agricoles. Un ajout de sucre peut être fait à hauteur de 6g/L maximum. 

Canne à sucre

La canne à sucre est la seule et unique matière première autorisée pour élaborer un rhum qu’il soit issu du pur jus, sirop de canne ou de la Mélasse. Originaire de Nouvelle-Guinée ou d’Asie du sud, elle a été introduite dans les Antilles vers 1640 par les conquêtes de l’homme. On récolte la tige pour en extraire le sucre , c’est la raison principale de sa culture dans tous les pays tropicaux bien avant d’élaborer du rhum. 

Capiteux

Rhum riche en alcool, limite étourdissant.

Caractère

Ayant une personnalité particulière

Caudalie

Mot fréquemment utilisé dans le domaine du vin, peut être appliqué au rhum pour mesurer, en secondes, la persistance aromatique en bouche après la dégustation.

1 seconde = 1 caudalie 

Plus la persistance est longue plus le rhum est qualitatif.

 

Pages